biosphere, canada, montreal

Plan climat Montréal : 6 opportunités que les entreprises doivent saisir en 2021

Il y a quelques semaines, la ville de Montréal a dévoilé son Plan Climat 2020-2030. Ce plan décennal présente 46 actions que la ville met en place pour atteindre ses objectifs ambitieux de neutralité carbone d’ici 2050. Les entreprises et les organisations jouent un rôle important dans la transition verte de la ville, et celles qui saisiront plus tôt les occasions qui se présenteront se donneront un avantage comparatif.

1. Sauter dans l’économie circulaire

Que vous soyez dans l’industrie manufacturière ou dans le commerce de détail (ou dans n’importe quelle industrie), vous devez trouver votre chemin dans l’économie circulaire, si vous n’avez pas déjà commencé. La ville de Montréal continuera et augmentera son soutien aux initiatives d’économie circulaire par le biais de programmes et fonds d’investissement. Des programmes d’incitation seront également développés pour soutenir les entreprises dans leur transition vers l’économie circulaire, alors gardez l’œil ouvert!

2. Repenser les transports

L’électrification des véhicules est depuis longtemps sur notre radar depuis la publication du Plan vert du Québec (lire notre article sur la façon dont les entreprises peuvent s’adapter au Plan vert du Québec ici). D’ici 2035, le Québec interdira la vente de véhicules à essence et Montréal et à l’avant-garde de l’électrification de la mobilité. 

  • Il y aura une demande importante et croissante de véhicules électriques commerciaux et de stations de recharge. 
  • Les véhicules électriques trouvent également leur place dans le secteur de la livraison urbaine, car des mesures incitatives et des projets seront mis en place pour augmenter les livraisons à zéro émission. 
  • Pour compléter les transports publics comme le métro et les bus, la ville continuera à soutenir des services tels que le covoiturage, l’industrie du taxi et les services de covoiturage. 

3. Incitation au travail à distance

Un moyen supplémentaire d’éliminer les émissions dues aux transports ? Réduire les déplacements professionnels ! La ville met en place des programmes d’incitation pour les grandes entreprises afin de réduire les déplacements du personnel en voiture individuelle et encourage les cadres supérieurs à favoriser le télétravail pour tous les postes qui le permettent. Si vous vous demandez déjà si votre entreprise doit revenir au travail en personne, notre article de la semaine prochaine vous présentera les avantages et les inconvénients du travail à distance. Restez à l’écoute !

 

4. Rénover et innover

Le Plan Climat indique clairement que parmi tous les propriétaires et promoteurs de bâtiments, les premiers à adopter des innovations environnementales seront récompensés. Montréal offre des programmes d’aide financière à des fins résidentielles, commerciales et industrielles pour l’adoption d’innovations environnementales. 

  • Les projets de construction durable ou écologique et d’efficacité énergétique seront encouragés par la ville avec des ressources et soutiens divers. 
  • Comme les systèmes de chauffage au mazout produisent d’importantes émissions de gaz à effet de serre, la ville encouragera l’électrification des systèmes de chauffage des immeubles résidentiels.
  • Les changements apportés à l’urbanisme ouvrent des possibilités de convertir des parcs de stationnement en plein air en projets d’écologisation et en développements immobiliers conformes aux pratiques durables. 

5. Investir dans des systèmes alimentaires durables

Au-delà de la culture vivante des restaurants et des cafés de Montréal, notre ville investit également dans l’alimentation en se concentrant sur l’agriculture urbaine et le gaspillage alimentaire. Plusieurs initiatives ont été mises en place pour promouvoir l’agriculture urbaine et l’innovation dans ce secteur à Montréal. Le développement de l’agriculture urbaine s’aligne sur le plan d’écologisation de la ville tout en contribuant à la résilience alimentaire. La ville prévoit également de lancer une stratégie visant à réduire le gaspillage alimentaire de 50 % d’ici 2025. Avec des tonnes de nourriture gaspillées chaque année à différents stades de la chaîne de valeur, de la ferme à la table, les entreprises ont de nombreuses possibilités d’innover en matière de gains d’efficacité par la réduction des déchets, la transformation et la redistribution des aliments.

6. Travailler en réseau et collaborer

La ville prévoit non seulement de fournir des ressources aux entreprises pour qu’elles soient plus durables, mais aussi de mettre en place des groupes et des espaces pour les différents agents de changement.

  • Des pôles industriels seront créés pour faciliter la mise en réseau des industries, des magasins et des organisations communautaires afin d’encourager une plus grande implication dans les pratiques de l’économie circulaire.
  • À l’initiative du gouvernement du Québec, il y aura des zones d’innovation qui accueilleront des activités industrielles, entrepreneuriales, de savoir-faire, de réseautage et de collaboration pour favoriser les technologies émergentes.

 

Avec des objectifs ambitieux en matière d’émissions de GES, la ville de Montréal a mis l’accent sur l’implication des citoyens pour le succès de la mise en œuvre du plan. La ville intégrera des critères climatiques dans son processus décisionnel, en tenant compte de l’impact des émissions de GES et en déterminant si cela contribue à atteindre les objectifs climatiques de la ville. Cela veut dire que toutes les entreprises devront en prendre compte, plus tôt que tard. Cette nouvelle ère de durabilité présente des défis, mais aussi des opportunités pour les entreprises de placer la durabilité au premier plan de leur stratégie commerciale. Avec cette répartition, nous espérons que les entreprises montréalaises non seulement survivront mais aussi prospéreront grâce à ces changements.

Vous souhaitez saisir les opportunités dans l’un des domaines de durabilité ci-dessus ? Réservez une consultation gratuite avec nous ICI.